top of page

Organiser la paperasse familiale 1/4

Parmi les choses qui m’ont prise de court quand je suis devenue maman, et ce dès le début de ma grossesse, c’est la tonne d'informations papier qu’on reçoit. Et la peur, qui vient avec, de jeter un document important.



Beaucoup d’informations sont maintenant informatisées, on peut décider de ne pas collecter le publisac ou que nos relevés de banque soient en ligne. Malgré ça, si on n’a pas de système pour gérer l’inévitable paperasse, des piles se retrouvent, ici et là, sur les comptoirs de cuisine ou le meuble d’entrée.


L’affaire c’est que, un peu comme nos enfants, nos papiers ont besoin de limites. On pense qu’en les mettant à un endroit visible, on ne les oubliera pas. Mais ça a plutôt l’effet de créer de l’accumulation.


Avec le temps, j’ai trouvé une façon d’éliminer la paperasse qui traîne dans la maison, mais surtout de retrouver facilement ce dont j’ai besoin, quand j’en ai besoin.


Aujourd’hui je ne vous parle pas de l’organisation de ce qui est administratif, mais bien de ce qui concerne le roulement de la vie familiale: bricolages, documents de garderie, menu de restaurant, c’est par ici ⬇️


D’abord j’aime penser ces documents selon trois catégories: à consulter, à traiter, à déguster (les souvenirs). Et j’utilise un outil concret pour chacune d’elles.


À CONSULTER

J’utilise le cartable familial pour les documents à utiliser ou à consulter régulièrement.


À l’aide de pochettes de plastique et de séparateurs, je regroupe en catégories les activités de la ville, les cours, les routines (pour les moments où les enfants se font garder), nos différents calendriers, les horaires à consulter fréquemment, la recette d’hygiène nasale…


J’y regroupe aussi les outils pour la planification des repas et les étiquettes d’identification.


Ce cartable est dans un tiroir de la cuisine, à portée de main.


À TRAITER

Ces documents sont liés à des actions ponctuelles: payer les immatriculations, lire un pamphlet d’informations, classer les papiers des impôts, inscrire les enfants au cours de danse, etc.


J’utilise une corbeille à papier murale séparée en 4 catégories:

. À lire

. À traiter

. À payer

. À classer


Ce système est inspiré de celui que Mylène Houle Morency, ma mentore en organisation, implante fréquemment chez les familles qu’elle accompagne. Il permet de regrouper la majorité des papiers qui entrent dans nos maisons et de s’assurer d’effectuer les actions qui y sont liées.


À DÉGUSTER (LES SOUVENIRS)

Il s’agit ici de regrouper dans une seule boîte toute la paperasse de nos cocos et de s’assurer de conserver le plus important de chaque catégorie: grossesse, naissance, petite-enfance, garderie, école primaire, photos scolaires, etc.


On s’assure de conserver ce qui nous rappelle de beaux moments pour faire de cette boîte un petit trésor qu’on a hâte de redécouvrir.


J’ai cette habitude pour me remémorer la magie lors de mon mariage: on a une boîte à la maison dans laquelle toutes nos cartes sont regroupées. Tous les 13 août, mon amoureux et moi les relisons. En ne manquant pas d’écouter la playlist de cette journée et de regarder nos photos.


On garde nos souvenirs pour revivre l’effervescence d'un moment qu’on a aimé. En prenant le temps de sélectionner ce qu’on conserve et en y dédiant un endroit précis, on profite réellement de ce qui nous est cher.


Dans bien des cas, on garde ces traces du passé dans des endroits cachés de la maison, pour se rappeler leur existence quand on fait un gros ménage.


Avec cette boîte, je vous propose de prendre soin de ce qui compte vraiment pour vous, et de laisser aller le superflu.


Je vous explique en détails dans ce dossier de quelle façon précisément j’assemble ces différents outils afin de les utiliser de façon optimale!


Bonne fin de semaine <3



bottom of page