top of page

5 dépenses qui me font plaisir

Dans les dernières années, j'ai adopté un mode plus conscient de consommation. Quand j’ai commencé à désencombrer ma maison il y a quelques années, j’ai réalisé tout l’argent que j’avais dépensé pour des choses que je n'utilise pas. Au bout du compte, ces objets accessoires m’éloignaient des dépenses réellement bénéfiques à un bonheur durable.



Donc j’ai adopté des stratégies pour m’aider à maintenir mon désencombrement. Je vous en ai déjà parlé dans cet article, maintenant, si je veux faire une dépense non planifiée de plus de 100$, j’attends une semaine pour la faire. Je ne magasine plus pour faire du lèche-vitrine et quand je vais au centre d’achat, je m’en tiens à ma liste. J'économise temps et argent, et tout ça m’aide à avoir l’espace pour vivre une vie qui me plait.


En consommant de façon plus consciente, j’ai éliminé les achats impulsifs. Mais, j’ai surtout réalisé que les dépenses que je choisis de faire me procurent un plaisir durable. Voici les principales!


1. Mon développement personnel

Je vois ma psy toutes les deux semaines depuis plusieurs années maintenant. Ce sont d’énormes privilèges de pouvoir me payer cet accompagnement, d’avoir accès à une psychologue et d’en avoir rencontré une avec qui je me sens en sécurité.


Même si j’ai des assurances pour les premières semaines de l’année, rapidement je dois débourser 350$ par mois. C’est un énorme poste budgétaire, mais les bienfaits liés à cette dépense me permettent, à l’instar d’un médecin, de prendre soin de ma santé, mentale.


2. Les vacances

Quand nous décidons de planifier des vacances, je ressens un réel plaisir à trouver notre destination, choisir l’hébergement, planifier nos repas. C’est le genre de moment qui nourrit mon quotidien et même si les vacances sont définies dans le temps, je sais que les souvenirs m’habitent longtemps.


3. La nourriture

Les rassemblements autour de la table sont synonymes de partage et de bien-être dans ma famille. Mes parents m’ont légué ce désir de créer à l’heure des repas, un espace d’échange et de complicité. Ma mère m’a transmis le plaisir de cuisiner de la nourriture maison avec des aliments frais, le moins transformés possible.


Donc pour moi, dépenser pour l’épicerie est synonyme de moments précieux en famille. C’est un des aspects de ma quotidienneté pour lequel j’ai beaucoup de gratitude.


4. Des vêtements de qualité

J’essaie d’acheter moins de vêtements et de m’assurer qu’ils soient plus durables et qu’ils soient conçus et créés de façon responsable. Je n’y arrive pas toujours, mais quand j’en trouve qui me plaisent et qui me font bien, j’ai le sentiment de mieux consommer.


5. Des services

De l’aide pour le ménage ou l’entretien du terrain, du soutien pour m’aider avec les enfants, l’achat de repas presque maison: j’ai appris en grandissant comme maman que ces coups de main sont précieux. Qu’ils me permettent, quand j’en ai besoin, de faire le plein d’énergie et d’être plus disponible pour moi-même et ma famille.


En dépensant moins pour des achats impulsifs, dont je n’ai souvent pas besoin, j’ai plus d’argent pour prendre réellement soin de moi. Je sais que si je vais claquer 500$ de vêtements au magasin, c’est ma psy que je vais devoir sauter ou l’aide ménagère. Mais surtout, je sais que la dopamine sécrétée, lors de ces achats éphémères, va se dissiper bien rapidement. Dépenser moins, mais mieux, ça me permet d’avoir une vie que j’aime.


Bonne journée <3



bottom of page