top of page

Organiser la période d'étude

Ma grande nièce, celle qui m’a fait devenir tatie, commence la 1re année dans deux semaines. Elle a été le premier bébé dans ma vie et je dois me pincer en pensant qu’elle va apprendre à lire cette année.



C’est en imaginant ma belle Estelle que je vous partage comment organiser un lieu d’étude agréable, mais aussi en me rappelant les idées que je proposais aux parents de mes élèves pour adoucir cette période du soir.


Que votre enfant ait des devoirs ou n’en ait pas, qu’il ait seulement des leçons ou de la lecture à faire, je pense que ça peut être aidant de mettre en place une routine simple pour ce moment de la soirée.


Choisir un endroit

Idéalement, trouvez un lieu calme où il y a peu de circulation et où il n’y a pas trop de stimulations sonores: notification de téléphone, télé, radio, autres humains qui parlent, etc. Certains enfants peuvent aimer travailler avec une musique calme, idéalement sans paroles, ou un bruit blanc.


Demeurez près et disponible pour vos cocos. Ils ont besoin de vous tout au long du primaire pour cette période d’étude et c’est normal. On développe l’autonomie en étant là pour les soutenir et en leur montrant, à de muuuultiples reprises, comment faire.


Ça peut aussi être plaisant de varier les endroits de travail. Ça dépend des enfants, certains apprécieront et d’autres non. Si ça convient à votre famille, vous pourriez travailler assis au sol, dans l’escalier, dehors, etc.


Épurer la surface de travail

À l’école, quand je commence une période de travail avec mes élèves, la première consigne que je leur donne est toujours la même: vider le dessus de leur bureau. Je leur donne ensuite de courtes explications pour finalement nommer et écrire le matériel dont ils auront besoin.


C’est une compétence de planification que les enfants n’ont pas encore développée. En s’occupant de cet aspect du travail, on les aide à être confiant.e.s à réaliser leur travail.


Vous pourriez garder les effets scolaires de base dans un tiroir près du coin travail ou dans un petit chariot. Ça pourrait ressembler à:

. lampe de travail (pas dans le tiroir 😅)

. taille crayon

. gomme à effacer

. cartable ou cahier d’étude


Favoriser le jeu

Internet, notamment Pinterest, regorge d’une infinité d’idées amusantes pour détendre l’atmosphère et surprendre votre enfant.


Une ancienne collègue que j’aime beaucoup a créé, avec une amie, une compagnie qui a comme objectif de rendre les apprentissages scolaires actifs, durables et amusants. Ça s’appelle Orthopédagogie Bougeotte. N’hésitez pas à les suivre sur les réseaux sociaux pour une tonne d’idées ludiques et pertinentes.


Sinon, rapidement, vous pourriez garder à portée de main:

. un jeu de cartes pour les multiples

. des couvertes pour une cabane de lecture

. des post-it pour sauter dessus en épelant les mots

. un tableau effaçable plutôt que papier-crayon


Combien de temps

Plutôt que de vouloir tout faire à tout prix, essayez de respecter le temps «prescrit» selon l’âge de votre enfant. Et si selon ce temps-là votre enfant ne réussit pas à tout terminer, communiquer avec l’enseignante. Peut-être qu’il y a trop de choses à faire, peut-être que votre enfant n’est pas disponible à ce moment de la journée, il y a plusieurs possibilités et c’est en en parlant que vous trouverez ce qui convient à votre coco.


Donc en 1re année: 10 minutes max

2e année: entre 10 et 15 minutes

3e année: entre 15 et 20 minutes

4e année: entre 20 et 25 minutes

5e année: entre 25 et 30 minutes

6e année: entre 30 et 35 minutes


Pas tous les soirs, max 4 soirs(jours) semaine.


Personnellement, je prioriserais la lecture et le calcul mental.


La lecture parce que c’est un facteur de réussite scolaire important. Je ne parle pas ici de lire à tout prix, je parle de développer le plaisir de lire. Replongez dans vos souvenirs, dans votre créativité pour susciter de la magie et donner envie à votre enfant de lire.


S’il aime les BD c’est parfait. S’il n’aime que ça, allez à la bibliothèque pour qu’il s’en loue une panoplie. Intéressez-vous à ce qu’il lit, peu importe ce que c’est. Les bons livres sont simplement ceux qu’on a envie de lire.


Et le calcul mental parce que c’est un aspect fondamental des mathématiques. C’est ce qui nous sert le plus dans notre vie d’adulte. C’est en le pratiquant un peu souvent, qu’on développe des habiletés vraiment aidantes. Plus un enfant aura des stratégies efficaces de calcul mental, meilleures seront ses habiletés mathématiques.


Alors voilà! Je vous souhaite une douce rentrée, remplie de connexions avec vos cocos plutôt que de choses à faire <3


P.S. J'ai un document dans la section Outils de mon site web qui résume visuellement les idées de cet article! Il s'appelle Organiser la période d'étude et est sous la forme d'un aide-mémoire.


Bonne fin de semaine :)



bottom of page