top of page

Planifier les repas de la semaine

J’adore cuisiner. Je me plais dans cet espace propice à connecter avec ceux que j'aime et où je peux explorer ma créativité.


Mais, drôlement, cet intérêt s’est transformé quand je suis devenue maman.


D’une part j’avais le désir de bien nourrir ma famille, de manger des aliments qui n’étaient pas trop transformés, donc de cuisiner.


De l’autre côté, je réalisais que le temps et le plaisir que j’avais à préparer des repas avaient tranquillement pris le bord.


Je me rappelle d’ailleurs que lorsque mes filles ont commencé à manger, vers 6 mois, je voyais cette tâche qui s’ajoutait à mon horaire comme la goutte qui faisait déborder le vase.


J'allaitais, tirais mon lait parce que l’allaitement était difficile, stimulais mon bébé dans son développement moteur, langagier et tralala, prenais du temps pour moi, rattrapais du sommeil, m'occupais la maison… Ça ne rentrait pas dans l’horaire l’intégration des aliments 😂


Si ça vous intéresse de connaître comment se sont passés mes premiers mois comme maman, j’en parle au début de cet atelier désencombrement.


Avec le temps qui a passé, moi qui ai revu mes standards et mes attentes, j’ai développé une façon de planifier les repas qui convient bien à mes besoins et à ceux de ma famille <3




Tout rassembler à la même place

Mon cartable de «Repas que je connais», mon bloc-notes de planification de menu, mon agenda, mes crayons et ma liste d’épicerie sont tous proches. Donc quand je m'assois pour penser au menu de la semaine, je sors facilement tous les outils dont j’ai besoin, puisqu’ils sont à portée de main.


Cuisiner des repas que je connais

Avant d’être maman, j’avais l’habitude d’essayer souvent de nouvelles recettes et j’adorais ça. Mais j’ai réalisé que d’essayer une nouvelle recette, ça me prend pas mal plus de temps qu’une recette que je connais. Surtout quand j’ai deux cocottes qui, rendues à 16h00, veulent passer du temps avec moi en revenant de la garderie.


Donc j’essaie, tout au plus, une nouvelle recette par semaine et je la planifie lors d’une journée de congé, pour m’assurer qu’on a le temps de la préparer.


Les recettes que je connais et que je trouve faciles à faire sont rassemblées dans un cartable que j’ai sous la main quand je pense à nos menus.



Manger la même chose

C’est ma sœur qui m’a donné cette idée et honnêtement, ça allège vraiment mes semaines. Je planifie environ 4 à 5 recettes par semaine et les autres soirs, nous mangeons des restants.


Je m’assure de doubler au moins deux recettes pour en avoir suffisamment et je choisis les plus populaires, pour que ça passe plus facilement.



Planifier avec un objectif précis

J’ai toujours mon agenda avec moi quand je prévois nos soupers pour avoir un portrait de la semaine: quelles soirées seront pressées, quand aurons-nous plus de temps, etc.


Je fais un survol du frigo, du garde-manger et du congélateur pour voir un aperçu.


À partir de là, je suis en mesure de savoir sur quoi je mets de l’énergie: sauver du temps, sauver de l’argent, cuisiner avec de la nourriture qu’on a déjà, découvrir de nouveaux plats?


Ces stratégies me permettent de retrouver l’envie de cuisiner, mais ce qui m’aide surtout, c’est de tolérer l’inconfort de l’imperfection. Je mange du spaghetti plus souvent que je ne l’aurais imaginé et je me rappelle que des toasts au beurre de peanut, c’est un souper suffisamment bon ;)


Je vous laisse en vous partageant un lien vers ma boutique en ligne que j’ai récemment démarrée. J’y vends, entre autres, un bloc-notes de planification de repas que j’aime beaucoup utiliser. J’ai pensé le design pour qu’il soit épuré et joli à afficher sur le frigo, grâce à l’aimant.


Pour vous dire merci de me lire tous les vendredis, j’offre 20% de rabais sur tous les produits jusqu’à ce dimanche 9 juillet 2023. Entrez le coupon MERCI dans la section code promo de votre panier d’achats.


Bonne fin de semaine <3



bottom of page