top of page

Des habitudes qui m'ont aidé à simplifier ma maison

J’aime l’expression en anglais «a feeling of home», que je ne sais pas trop comment traduire. Le réconfort d’être à la maison peut-être?


Dans tous les cas, c’est un concept important dans ma vie, que je tiens à cultiver.


Chez nous ça se traduit par:

. Un lieu où on peut se déposer. Où on peut reprendre des forces et se couper du chaos extérieur.


. Un environnement où on peut partager nos peurs, célébrer nos réussites, accueillir nos déceptions.


. Un endroit où on dépose les masques en sachant profondément qu’on sera aimé comme on est et avec ce qu’on vit.


Ça c’est ma vision. Concrètement, elle se réalise dans une maison simple à entretenir. Parce que Dieu sait que c’est de la job d’être propriétaire et que ça peut facilement prendre tout notre temps.



C’est un travail que je fais depuis plusieurs années de simplifier notre maison, mais il y a certains éléments qui ont été particulièrement aidant. C’est ce que je vous partage aujourd’hui.


Décoration

Je n’achète plus d’objets qui ne servent qu’à décorer. Je pense à des bibelots provenant de magasins qui font des objets à la chaîne.


Je pense aussi à tout ce qu’on change de façon saisonnière: des coussins ou des linges à vaisselle de Noël, de la déco qu’on change à l’automne pour le manteau de cheminée, le tapis d’entrée avec des citrouilles à Halloween.


Ce sont des choses qui sont attirantes, mais qui ajoutent surtout à la liste de choses à faire ou à entretenir. Je trouve qu’il y a d’autres façons de vivre de la magie, sans passer par les objets.


Gérer rapidement les nouveaux objets

Cette semaine mes poulettes sont revenues avec de belles surprises de la garderie. Leur éducatrice se donne vraiment la peine de faire des projets personnalisés avec elles et les filles sont super fières de leurs réalisations. Donc on a choisi où on les mettait dans la maison, dès qu’on les a reçues.


Je fais la même chose quand j’achète de nouvelles choses: je sors tout des emballages pour ne ranger que le produit, je coupe immédiatement les étiquettes de prix et les grosses étiquettes d’instruction sur les serviettes, par exemple. Ce sont des petits gestes qui rendent le quotidien plus fluide.


Diminuer le stockage de nourriture

Je trouve que ça me prend trop de temps et d’espace mental de gérer un inventaire. On a une petite liste d’aliments qu’on achète en plus grosse quantité parce qu’on les cuisine beaucoup: tomates en dés, bouillon de poulet, sauce et pâte de tomates, riz, huile d’olive. Mais en dehors de ça, et même si parfois ça coûte un peu plus cher, je réalise que c’est plus facile pour moi d’acheter à la pièce et que je gaspille moins de cette façon.


Évidemment ça dépend de chacun, parce que certaines personnes sont super bonnes pour gérer le garde-manger ou le congélo. Mais j’en vois aussi beaucoup qui sont dépassées par ces espaces, car il y a simplement trop de choses.


Accepter qu’il n’y a pas de fin à la liste

Être propriétaire d’une maison, ça peut être une job à temps plein. Autant j’aime avoir un environnement accueillant et apaisant, autant je n’ai pas envie de passer chaque temps libre à nettoyer les fenêtres, changer le filtre des conduits d’aération, passer la tondeuse ou planter les annuelles.


La liste de choses à faire sera toujours présente, donc j’aime recadrer le temps qu’on accorde à l’entretien de la maison. Prioriser ce qui est vraiment important pour nous (pas pour le voisin). Et pour le reste, tolérer l’inconfort que tout ne soit pas fait, plutôt que de squeezer chaque minute et d’essayer de tout faire.


Ces idées ne sont pas une marche à suivre, parce que je crois sincèrement qu’on est tous différents et qu’on n’a pas les mêmes besoins. Je vous les partage pour vous motiver à trouver ce qui vous convient.


Qu’est-ce qui vous manque pour faire de votre maison un lieu où vous déposer?


Je termine mon article d’aujourd’hui en vous disant merci. Merci d’être là et de me lire toutes les semaines depuis maintenant 1 an. La semaine prochaine je signerai mon dernier article de l’année! C’est un défi personnel que je me suis lancé: écrire un article hebdomadaire pendant 52 semaines. J’avais comme objectif de développer ma notoriété en matière de désencombrement et d’organisation résidentielle.


Ça m’a permis de rencontrer de nouveaux clients, notamment à Boucherville. D’ailleurs, la semaine prochaine je vous partage mon bilan année 1 avec Charlie Rose Simplicité.


D’ici là, je vous souhaite un temps des fêtes tout en douceur <3


bottom of page