top of page

5 erreurs à éviter quand on désencombre la maison

Il y a des moments de transition dans nos vies qui créent de l’encombrement: les changements de saison, aménager avec son conjoint.e, terminer ses études, avoir des enfants. Avec ces changements vient souvent le besoin de repenser la fonctionnalité des pièces de la maison et de réorganiser nos objets.



Je vous présente 5 erreurs à éviter lorsque vous souhaitez prendre soin de vos espaces en les désencombrant!


1. Se fixer des objectifs irréalistes

Quand l’idée nous passe de faire le tri d’une pièce de la maison, notre niveau d’énergie est au top. On sent qu’on va être efficace et qu’on va enfin reprendre le dessus. Puis le temps passe, ça n’avance pas comme on veut et on se dit qu’on va prendre une petite pause et reprendre ça plus tard.


Désencombrer une pièce en entier c’est une tâche difficile. Allez-y avec un petit endroit pour commencer. Un tiroir, une tablette, une boîte… Avoir de petits objectifs vous permettra de réussir vos projets et de vous donner la confiance de continuer.


2. Désencombrer les objets des autres

La gestion des objets dans une famille peut être source de tension. On est tous différemment attachés à ce qu’on possède et c’est parfois difficile de comprendre pourquoi quelqu’un tient tellement à un caillou porte-bonheur. Mais en étant curieux des histoires que transportent ce que nos proches affectionnent, ça leur permet de laisser aller plus facilement ce dont ils n’ont plus besoin.


Aussi, je crois que la meilleure façon d’inspirer les gens avec qui on vit à désencombrer est de soi-même entamer ce processus de façon régulière.


3. Ne pas avoir de plan précis pour sortir les objets de la maison

Lorsqu’il ne reste qu’à sortir les choses à donner de la maison, on a l’impression d’avoir presque terminé et c’est facile de s’arrêter là. Le risque, en ne sortant pas les objets immédiatement, c’est qu’ils retournent dans la maison et qu’on ait travaillé pour rien.


Plusieurs options existent pour se départir de nos objets: donner, vendre, recycler, jeter. Mais le plus important est de vous en occuper rapidement. Assurez-vous de planifier ce temps lorsque vous commencez un gros tri ou planifiez à votre agenda un moment pour le faire. Ciblez les centres de dons près de chez vous et consultez les horaires d’ouverture, ça vous aidera à passer l’action.


4. Continuer de trop acheter

Revoir nos habitudes d’achat et dépenser plus consciemment permet de maintenir des espaces épurés. À la base, on se retrouve avec des surplus, puisqu’on a fait entrer des choses dont nous n’avions pas besoin, que nous n’aimions pas ou qui n’étaient pas utiles. Ça ne sert à rien de désencombrer si nous continuons à consommer de la même façon.


J’aime la règle du +1 -1 pour aider à diminuer les achats. Chaque fois qu’on achète quelque chose de nouveau, on doit sortir autre chose de la maison. Il vient un moment où on a épuré au point d’aimer tout ce qu’on possède. Ça devient moins tentant d’acheter une nouvelle paire de jeans en sachant qu’on devra en laisser aller une qu’on aime.


5. Ne pas établir de pourquoi

Se demander pourquoi on souhaite désencombrer une pièce permet d’aller au bout de la tâche quand on se sent découragé. Avant d’épurer, prenez le temps de mettre le doigt sur le besoin lié à cette démarche:


. Passer moins de temps à faire du ménage


. Économiser de l’argent et moins consommer


. Se simplifier la vie


. Redonner une vocation à une pièce


. Diminuer le stress causé par l’encombrement visuel.


Dans tous les cas, prenez ce temps de réflexion afin d’apporter de la clarté à votre projet et de faciliter la prise de décision lors du tri.


Pour terminer, soyez bienveillants envers vous-même dans ce processus, allez-y doucement et prenez un morceau à la fois. Il y a une charge émotionnelle réelle lorsqu’on prend le temps de trier en profondeur ce qu’on possède. En y allant lentement, on risque de s’y remettre plus souvent et d’être moins découragé.



bottom of page